Canale-di-Verde




Le village de Canale di Verde (20230)

Vue générale


Cliquez sur les titres pour voir ou masquer le texte
Géographie

Village de Haute Corse en Castagniccia, canton de Moita-verde. Une route tortueuse, bordée de chênes et de châtaigniers, conduit à notre village de moyenne montagne, pic au dessus de la mer et des îles.
Ce site est une présentation et un hommage au village, aux canalais et canalaises, à l'aide de photos des lieux et surtout de nos "anciens", documents regroupés par Jean SAVIGNONI, aidé dans sa collecte par de nombreux canalais.
Ce site pourra être complété, embelli par l'envoi d'informations, suggestions et apport de photos personnelles anciennes, ceci en cliquant sur le lien "contacter l'auteur" en bas de page.


Un peu d'histoire

L'histoire de Canale-di-Verde est largement liée à celle de la pieve de Verde et des Cortinchi qui durant tout le Moyen-âge ont dominé la région.
Le chroniqueur Giovanni della Grossa nous apprend que la famille Canale est sans doute fondatrice du village du même nom et était en charge d'une fonction de transmission des appels devant Guglielmo Cortinchi de Pietrellerata dont les archives permettent de dater l'installation dans la pieve de Verde dès le 14e siècle. Plusieurs tours de surveillance seront ultérieurement établies au 16e siècle.
Un rapport du commissaire à l'exploitation agricole, Francesco Maria Giustiniano sur la pieve de Verde au 17e siècle, indique que "en raison de la bonne qualité du terrain, ces arbres donnent chaque année une récolte excellente. Canale possède une grande quantité d'oléastres dont le tiers sont désormais greffés et tous les villages ont en abondance des eaux potables et d'accès facile".
Le recensement le plus ancien de la commune est établi en 1589 ; il fait état de 45 âmes. La population connait son niveau le plus haut en 1891 avec 570 habitants pour retomber brutalement à 195 habitants en 1954. Depuis la population augmente peu : de 215 habitants en 1962 à 335 en 1999.
L'économie locale a toujours été essentiellement tournée vers l'agriculture et notamment la production de farine de châtaigne et d'huile d'olive. Dans ce même rapport on peut lire que le hameau de Pastricciale n'existe pas encore. Actuellement l'économie est à dominante touristique avec l'exploitation de sa petite façade littorale mais l'agriculture est toujours présente notamment avec la viticulture et l'élevage du veau corse.
Ce document provient de (c) Università di Corsica Pasquale Paoli ; (c) Collectivité Territoriale de Corse (voir la page de liens)

Mise à jour : février 2019 - Les photos présentées sur ce site sont la propriété de l'auteur. Pour en disposer :   Contacter l'auteur